lib.mainmenu_1

 
 

OMD 8: Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

La mondialisation apparait comme un aspect dominant de l’économie mondiale et le restera dans les années à venir. Le commerce international a été reconnu comme un moteur essentiel dans les stratégies de développement industriel depuis quelque temps.  Cependant, la libéralisation des systèmes d’investissements et de commerce ne permet pas à elle seule qu’une grande partie du monde en développement tire profit des retombées du commerce international et connaisse une croissance économique rapide. Le 8e OMD sur le partenariat mondial comprend  un objectif majeur à savoir contribuer à mettre en place un système commercial ouvert, réglementé, prévisible et non discriminatoire.

Dans le cadre de l’OMD 8, l’ONUDI entend encourager activement la valeur ajoutée, la diversification de la production sans dépendre trop fortement des produits de base, et pour le renforcement des capacités, la conformité aux exigences techniques et commerciales de participation au commerce. C’est pourquoi l’ONUDI s’associe avec d’autres dans toutes ses activités tout en cherchant à atteindre les cibles clefs de l’OMD, à savoir répondre aux besoins particuliers des PMA et par le biais de ses activités de renforcement des capacités commerciales. De cette manière, elle aide les pays partenaires à tirer avantage du système commercial mondial.

L’ONUDI met en œuvre les activités suivantes directement liées à l’OMD 8 :

  • Politique industrielle, environnement fonctionnel et appui institutionnel
  • Industrie agricole et développement de chaînes de valeur
  • Production durable dans les communautés défavorisées
  • Transfert de technologies
  • Promotion d’investissements nationaux, d’investissements directs étrangers et d’alliances
  • Analyse de la compétitivité et politiques commerciales
  • Mise à niveau d’entreprises en vue d’améliorer le commerce
  • Systèmes d’innovation, gestion et prévision technologique
  • Modernisation d‘agro-industries exportatrices
  • Responsabilité sociale des entreprises en vue de leur intégration dans les marchés
  • Normes, métrologie, contrôle et conformité

Exemples de projets de l’ONUDI dans le cadre de l’OMD 8:

Infrastructure de qualité et de conformité

La capacité des pays en développement à respecter les normes internationales doit être améliorée. ISO 9001, ISO 14 001 et ISO 22 000 sont parmi les systèmes de normes que les exportateurs doivent respecter s’ils souhaitent accéder aux marchés étrangers. L’ONUDI a mis au point un programme complet visant à aider les pays en développement et à économies en transition à combler les lacunes dans les domaines de la normalisation et de la conformité.
Les services offerts comprennent entre autres : la création ou le renforcement des organes de standardisation ; l’harmonisation des normes à l’échelle nationale et régionale ; un appui permettant de participer à des activités régionales et internationales de normalisation; une assistance dans le développement de projets de marquage de produits.

Exemple d’une initiative réussie en Egypte

Avec l’appui du Gouvernement italien, l’ONUDI a créé le Centre égyptien de traçabilité des exportations agro-industrielles. Ce centre fournit une assistance technique en matière de qualité et d’hygiène des aliments aux entreprises locales de production, de conditionnement et de vente en particulier en ce qui concerne les systèmes de traçabilité. Parmi les nombreuses activités récentes du centre, les suivantes méritent d’être soulignées :

  • Plus de 1.500 ressortissants ont assisté à des cours de formation sur la sécurité alimentaire, la traçabilité et les normes. La formation s’adressait aux représentants d’entreprises, d’associations professionnelles, d’institutions gouvernementales et d’ONG.
  • 15 entreprises ont participé à un programme de mise à niveau de leurs systèmes de traçabilité et un certain nombre d’entre elles bénéficieront d’une aide au financement pour des systèmes de traçabilité automatisés.
  • Des ateliers de formation ont été organisés sur la nouvelle norme d’hygiène alimentaire ISO 22000 à l’intention d’experts EOS et de responsables de l’assurance qualité d‘entreprises exportatrices. 10 entreprises se sont engagées dans le processus de certification ISO 22000. Deux d’entre elles ont obtenu la certification et trois autres devraient la recevoir bientôt.