lib.mainmenu_1

 
 

Promotion des investissements et de la technologie

Problématique

Dans le domaine de la production et  de l’utilisation des technologies modernes et appropriées,  les pays en développement sont encore à la traine ; en effet leur budget alloué a la recherche et au développement ne représente que 4% du budget mondial. De surcroit, ils n’ont pas réussi à attirer des investissements de qualité qui auraient soutenu leurs efforts de développement.

Plusieurs raisons expliquent cette situation: le manque de compétences, l’accès limité à l’information technique, l’inefficacité du cadre de travail administratif et institutionnel, ainsi que les rigidités organisationnelles qui entravent le changement et l’innovation techniques. Les pays industrialisés produisent quasiment toutes les technologies du monde et même si certains pays en développement peuvent adopter et adapter quelques unes de ces technologies  a leurs besoins, il existe encore une grande partie d’entre eux qui est technologiquement marginalisée.

L’Investissement Direct Etranger (IDF) est généralement reconnu comme le principal donateur en faveur de la croissance économique et le développement social des pays en développement. Les Investisseurs Etrangers apportent de nouvelles compétences, le savoir-faire et les technologies par sous-traitance ou autres formes de partenariat. L’IDF peut permettre aux entreprises locales d’accéder aux chaines d’approvisionnement mondiales et aux marchés internationaux, à la qualité dont ils ont besoin de leurs fournisseurs locaux et aux normes mondiales, encourage l’apprentissage, la modernisation de la technologie et l’innovation dont ces entreprises ont besoin pour être compétitives sur les marchés mondiaux.

En outre, on distingue les économies en développement par la mauvaise qualité de beaucoup d’informations publiques relatives aux activités de l’entreprise. Les informations sur le climat des investissements et les opportunités d’affaires sont souvent fragmentées et insuffisantes pour une prise de décision avertie. Cependant, la Communauté des donateurs a pris acte de cette insuffisance et plusieurs initiatives ont être entreprises à cet effet pour remédier a ce problème, mais nombre de ces activités manque de coordination et les capacités de technologie de l’information défectueuses rendent les informations inaccessibles.

Objectifs

Afin d’atteindre l’objectif de croissance économique, les pays en développement et les pays a économies en transition ont besoin de mobiliser les investissements tant nationaux qu’étrangers, ainsi que les technologies modernes dans le but d’étendre leurs productions et d’améliorer leurs compétences principales et leur compétitivité.

Ainsi l’ONUDI a adopté une approche de façon systématique, orientée vers les échecs du marché et du gouvernement afin d’alléger quelques problèmes rencontrés. Nos services ont été conçus de manière à rencontrer les besoins spécifiques de ces pays suivant leur niveau respectif de développement industriel et technologique.

Comme on le sait, les modifications technologiques influent sur la nature des investissements. Auparavant la production de la haute technologie était l’apanage des pays riches a revenus élevés. Aujourd’hui la technologie peut désormais être facilement transférée aux pays en développement ou la production sophistiquée peut induire des opportunités d’emplois pour les communautés locales.

L’ONUDI doit ainsi relever ce défi et aider les pays en voie de développement et cela sur une base durable. L’expérience a prouvé a travers les cas spécifiques passés et les efforts, qu’un processus de coopération technologique solide et générique peut être en réalité élaboré et disséminé grâce aux programmes de renforcement des capacités avec une nécessite d’adaptations aux cultures et économies locales.

Un processus de coopération technologique réussi doit comprendre des éléments tels que le contrôle, les priorités nationales de développement technologiques claires, l’identification des formes appropriées de coopération et de partenariat, un environnement favorable et le renforcement des capacités.

Activités


Dans le cadre de la promotion des investissements, l’ONUDI appuie les programmes suivants :

  • Le réseau des Agences de promotion des investissements (AfriPANet)
  • La promotion des investissements et du développement des entreprises (EDIP)
  • Sous-traitance et partenariats d’échanges (SPXs).

Dans le cadre de la promotion des investissements, l’Organisation met en œuvre :

  • Le réseau mondial de l’ONUDI à l'université de l’innovation
  • La plateforme PLATECH pour les parcs technologiques
  • Les centres internationaux de technologie

En outre, l’ONUDI fournit des services spécialisés aux entreprises a travers:

  • Le réseau des bureaux de promotion des investissements et de la technologie (ITPOs).
  • Le logiciel COMFAR pour les études de faisabilité.